Je n’irai pas au Kremlin-Bicêtre en avion

Suis-je devenu Parisien ? C’est une fonctionnaire de la mairie du Kremlin-Bicêtre qui m’en a donné la réponse. Voilà bientôt dix bons mois que je vis à Paris, la première destination touristique au monde. J’ai appris les codes, us et coutumes de cette ville. Par exemple, je ne parle pas aux voisins dans le métro, j’enrage quand quelqu’un se met à gauche de l’escalator (il se croit dans sa chambre celui-là ?), et pour rien au monde je ne porterais l’un de ces tee-shirts qu’arborent les touristes, et sur lesquels on peut lire I love Paris.

Il m’est aussi arrivé de penser que Toulouse, Bordeaux ou Marseille se trouvent dans un autre pays ou du moins la France, c’est avant tout Paris.

Alors quand je reçois un mail d’une certaine Marie, qui m’invite dans la ville du Kremlin-Bicêtre partenaire du projet Mondoblog la plateforme de l’Atelier des médias qui héberge mon blog, je réponds de but en blanc à son mail, pourquoi pas ? Cela me permettra de sortir de la capitale et d’écrire sur autre chose que sur la crise en Centrafrique.

Kremlin-Bicêtre… Bon, je sais que Vladimir Poutine n’a pas pris ses nouveaux quartiers en France, il s’agit donc d’une ville qui se situe certainement à la frontière, ses habitants se prendraient-ils pour des tsars ? Je m’imaginais déjà dans le train, allant passer douze bons jours en dehors de Paris.

Quand la fonctionnaire de la mairie m’appelle pour valider le programme qu’elle a échafaudé pour notre visite, j’hésite à demander à quelle gare je devrais prendre mon billet. J’ai déjà opté pour le train, car par les temps qui courent, il ne fait pas bon voyager en avion. Je n’ai pas encore posé ma question que la dame me demande dans quel arrondissement je vis.

– Dans le 15e, dis-je fièrement, juste à 10 minutes de la Tour-Eiffel, mais je déménage ce week-end, je vais désormais habiter dans le 13e arrondissement.

–   Ah mais très bien, le 13e, c’est à quelque 400 mètres du Kremlin-Bicêtre…

–       Heu… ah ouais ?

–       Oui, même si vous êtes toujours dans le 15e on est juste à 30 minutes de chez vous en métro

Avant de raccrocher, je demande quand même…Y’a bien un métro qui arrive là-bas ?

–       Oui, on a notre métro qui s’appelle Kremlin-Bicêtre. Je t’enverrai tous les détails par mail.

Elle a crevé le petit nuage sur lequel je volais depuis quelques jours, moi qui rêvais d’aller découvrir une ville de campagne, elle m’a juste ramené sur terre. Je commence à douter de moi – eh oui mon gars, tu ne connais pas encore Paris comme ta poche.

Pour me rassurer Je décide de vérifier auprès de mon entourage. Mon premier cobaye s’appelle Frédéric. Il travaille à la Maison des journalistes, à peine lui ai-je dit bonjour que j’enchaîne

–       Vous connaissez le Kremlin-Bicêtre ?

–       Oui, c’est au bout de la ligne 7 je crois, y’a un grand hôpital là-bas…

–       Ah ?

–       Oui, je crois même que la ville est connue en raison de l’hôpitalhopital

Voilà, ça explique tout, je suis voisin de l’hôpital européen Georges Pompidou, et je ne m’y suis encore jamais rendu… Dieu merci, jusque-là , j’ai la forme. Donc si la ville du Kremlin-Bicêtre n’est connue que pour son hôpital, c’est un peu normal que je ne connaisse pas cet endroit qui est presqu’un arrondissement de Paris.

Quand je suis sorti du bureau de Frédéric, je croise un jeune branché swag genre ouech ouech, je l’aborde.

–       Ouèsch salut poto, tu connais la ville du Kremlin-Bicêtre ?

–       Ouèch, non désolé cousin…Bah va demander à la Gare du Nord.

Et voilà ! Je ne suis pas le seul à Paris à ne pas connaître cette commune française située dans le département du Val-de-Marne en région Île-de-France

Du coup, j’ai hâte de la découvrir, déjà comment appelle-t-on les habitants de Kremlin-Bicêtre ?

C’est Wikipedia qui me donne la réponse : les Kremlinois.

Ma philosophie n’a pas changé, le monde ne se résume pas à ce que nous voyons autour de nous. Au-delà des immeubles, des montagnes ou forêts qui bordent nos horizons il y a tellement de choses, de gens et d’endroits sympathiques qu’on aimerait découvrir ou rencontrer. J’attends impatiemment ces nouvelles rencontres avec les Kremlinois.

 

4 réflexions au sujet de « Je n’irai pas au Kremlin-Bicêtre en avion »

  1. BANGALA KAMOND Socrate

    c’est pas en province mais tjours dans les environs de la région parisienne. vas y l’honneur est à toi et on attend la suite de ton aventure des Kremlinois.

    Répondre
  2. Dadi Bongo

    eh oui, parfois il faut changer d’air, afin de capter de nouvelles énergies positives, dans une ville occidentale, beaucoup de personnes négligent certains détails très importants en guise repère. Parc contre chez nous au Sud, à force de rien faire on maîtrise des détails qui semble inutiles pour certains. Pour moi l’hôpital est lieu touristique du fait de son architecture médiévale.
    Je n’imagine pas qu’un Banguissois puisse ignorer la commune de Bimbo (où se trouve le centre émetteur de la RDCA ou l’usine MOCAF) ou Bégoua (où se trouve le fameux PK12), ou un Librevillois ignoré où se trouve la commune d’Owendo (où se trouve le port de Libreville) ou Akanda (où se trouve le stade de la CAN), tout un symbole pour nos villes.
    Bon séjour dans ta nouvelle ville de Kemlin Bicêtre.
    Comment appelle-t-on les habitants de la commune de Bégoua? LOL!

    Répondre
  3. DieretouDieretou

    Billet réussi qui m’a fait évader. 🙂 Les tournures syntaxiques utilisées sont intéressantes et m’ont amusé. Bonne aventure kremlinoise dans ce cas. ^^

    Répondre
  4. Odilon Crépin KOUALE

    Dans la vie, il y a parfois des petits détails qui nous échappent, mais qui peuvent nous être utiles un jour, alors pour moi, je pense que cette ville cache belle et bien d’autres surprises.
    En effet, il faut profiter au minimum, car on ne vit pas au brouillon, afin de pouvoir faire sa vie quand on le voudra, on passe une étape et c’est fini. Chaque minutes qui passe, est une page de nôtre histoire écrite.
    Je te souhaite un bon voyage et une bonne découverte, surtout en gardant l’oeil et adopter la regloattitude. Bonne suite de l’histoire en espérant lire la fin très prochainement.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *