Top 10 des commentateurs d’articles sur internet

 “L’homme est un animal politique”, cette pensée d’Aristote reste incontestée. Aujourd’hui ce n’est plus sous l’agora, à l’ombre d’un baobab ou encore dans la cours de recréation que les débats citoyens vont bon train. Non, le débat politique s’est déporté sur Internet et plus particulièrement sous les articles de presse. Vous l’avez surement remarqué, depuis que les sites d’informations ont eu l’idée sympathique de permettre aux internautes de réagir à l’actualité, ceux-ci ne se font pas prier. De Yahoo Actualités en passant par Rue89, Le Monde ou n’importe quel site d’information, tous les articles déclenchent une avalanche de commentaires. Vous-êtes vous déjà intéressé aux réactions des intenautes ? J’en ai fait une passion et j’en suis resté bouche bée. Quelque soit le site, quelque soit l’information, les commentaires sont étonnement semblables. Je vous propose un top 10 de commentateurs d’articles sur internet. Un échantillon de nos 7 milliards de voisins qui se sentent concernés par le débat politique.

 N°1 Le comploteur. Pour lui rien est anodin, lui seul a tout compris de ces manœuvres de politiciens. Ce sont eux qui manipulent les médias. Tel fait divers rapporté dans tel article n’est en fait qu’une diversion. C’est un prétexte pour le journaliste de nous acquérir à la cause des illuminatis. Lui a vu la ruse, seul les simples d’esprit croient à ces histoires. Pourquoi le journal ne rapporte que ce fait précis ? Il s’est bien passé une histoire similaire en 1979, et cela n’a jamais été rapporté dans les colonnes de ce canard à deux balles. En gros les journalistes sont des comploteurs, manipulateurs, qui créent eux-mêmes les histoires qu’ils relatent. Le comploteur les lit juste pour détecter et prouver leurs complots. En voici un exemple (j’ai choisi les commentaires les moins violents et ne qui ne comportent pas d’insultes):

Capture d’écran 2014-06-26 à 17.06.20Ou quand un site parle de l’enlèvement de 200 lycéennes par Boko-Haram, le comploteur se méfie :Capture d’écran 2014-06-26 à 17.54.20

N° 2  Le marqueteur, un spécialiste de l’autopromotion. C’est celui qui ne rate aucune occasion de prêcher pour sa chapelle. Quelque soit le sujet, il propose aux gens de faire un tour sur son Instagram « qui prend déjà en compte cet aspect de la question mais en beauté ». Il ramène tout à sa piètre personne, lui le quidam né quelque part, qui passe tous les jours inaperçu au milieu d’une foule veut saisir toute la possibilité qu’offre le web pour ressembler à ses modèles : Nabilla, Laly, etc. Si Mickaël Vendetta est devenu célèbre par le web, pourquoi pas lui ? Sinon vous pouvez toujours jeter un coup d’œil sur sa page Facebook « qui traite des effets de la mode, n’oubliez pas de mettre un commentaire… » Bon souvent il fait aussi dans le dénigrement, y’a pas que cette star qui est glamour tout de même.

Capture d’écran 2014-06-26 à 18.22.07

N°3 Le plussoyeur. Bon lui n’a pas trop d’avis, alors il plussoie. C’est-à-dire qu’il met +1 jusqu’à souvent plus 1000 pour un commentaire qu’il décide d’acquiescer. Un peu comme les frères Dupont (d) dans Tintin.  » Je dirais même plus, tu as trop raison +1000 « . Voilà l’activité principale du plussoyeur. Un exemple:

Capture d’écran 2014-06-26 à 18.11.39

N° 4 Le preumseur. Dans la société on retrouve toute sorte d’individus. Des râleurs, des intelligents, des oisifs, des travailleurs etc. Le spécialiste du preums lui, on ne saurait trop dans quelle catégorie le classer. Sa vie est tellement sans intérêt qu’il s’est trouvé une activité passionnante, une occupation utile à l’humanité : les preums. Les mordus se font la course, et l’objectif c’est d’être le premier à commenter un article, enfin si on peut appeler cela commenter. Mettre « preums » pour dire qu’il a été le premier à commenter. Cela lui donne une certaine fierté, un peu comme un chien qui marque son territoire en urinant. Preums, je suis le premier ici…Bon okay, et après ?

Preums ok

N°5 L’intello. Il s’inscrit automatiquement en faux contre ce qui est dit dans l’article.  » Non mais arrêtez un peu, dans ce monde il existe encore des personnes intelligentes, cet article c’est du grand n’importe quoi.  » Et le voilà qui trouve par exemple que mathématiquement le fait relaté est improbable, cela remet en cause la loi de la pesanteur. Donc au lieu d’interviewer des gens qui en savent un brin, ces journaleux vont tendre leur micro à des ignares qui débitent des énormités. Non non non et non ! Les théorèmes de Pythagore et de Thalès ne l’expliquaient-ils pas déjà ? Autant pour moi s’écrit au temps pour moi.  » En plus le journaliste n’a même pas précisé que le vrai nom de Molière c’est Jean Baptiste Poquelin. Tout ce qui se passe a une explication scientifique et l’intello sait le démontrer mieux que quiconque. Ci-dessous l’archétype du parfait intello:

Capture d’écran 2014-06-26 à 17.06.00Un autre article sur un autre site traite du même sujet, et le commentaire ressemble étrangement au premier:

Capture d’écran 2014-06-26 à 18.08.50

 N°6 Le défenseur de la langue française. Lui est diffèrent de l’intello, il n’a pas de théorie. Il ne s’intéresse pas au fond de l’article, enfin presque. Son exercice favori c’est de scruter minutieusement tous les articles pour détecter la moindre faute d’orthographe ou de grammaire. Quand il en trouve une alors il pond son commentaire en commençant par s’attaquer au journaliste qui écrit comme un pied. Il revient à la faute: « Depuis quand on écrit ognon avec un « i » ? Celui qui a écrit ce torchon devrait retourner à l’école. » Il finit par regretter que le journalisme n’est plus ce qu’il était. Son commentaire posté, il ressent une autosatisfaction. Ce n’est pas de son vivant qu’on s’en prendra impunément à la langue française. Si par malheur il n’a pas détecté de faute dans l’article, il attend patiemment les commentaires pour s’en prendre violemment non pas à leur contenu mais à la forme. « Apprenez à écrire le français les gars ça craint… » Deux exemples:Capture d’écran 2014-06-26 à 23.51.13

Capture d’écran 2014-06-26 à 17.06.43

N°7 Le politologue, spécialiste de l’Afrique, du Moyen-Orient, de l’Occident etc.. Il explique aux autres ce que l’article ne dit pas. « Bien sûr que ces journalistes ne peuvent pas dire que la guerre au Mali c’est la faute de Marine Lepen et Hilary Clinton. » Voilà qui est dit et personne ne lui fera penser le contraire. « On n’est pas des moutons, seuls les jobards croient à ce qui est écrit. » Il se perd dans ses propres démonstrations, et puis bon tant pis c’est la faute des politiques et point à la ligne.Capture d’écran 2014-06-26 à 17.33.26

 N°8 Le communautariste. Alors lui c’est le défenseur de sa race, de sa communauté, de son peuple. Il ne raisonne qu’en terme de blanc, noir, arabe, chinois ou juif etc. Une voiture a été brûlée à Barbes, il ne reconnaît plus son pays. « Continuez d’en rire, un jour « notre » beau pays sera envahi par ces racailles d’immigrés. » Une information qui parle de grève au Zimbabwe, c’est forcement la faute de l’esclavage et de la colonisation. « Les blancs sont la cause de tous « nos » maux en Afrique. » Le communautariste propage la haine, la xénophobie, l’homophobie sur internet. Et comme les commentaires sont souvent anonymes, il sait qu’il ne risque pas d’être poursuivi pour incitation à la haine, injure publique et diffamation. Ci-dessous le commentaire d’un communautariste sous cet article qui parle d’un rapport commandé par l’Elysée et qui donne des pistes de ce que sera la France dans dix ans. Une sorte de plan pour améliorer les conditions de vie des citoyens:

La France dans 10 ans.png

N°9 Le troller. Lui, c’est la chasse aux commentaires. Allez c’est tellement gros comme un éléphant qu’on ne peut pas ne pas le voir venir. Il part en chasse aux réactions, a besoin de créer le buzz ou de faire parler les gens. Il s’y prend si subtilement que tous les commentaires tombent dans le sujet du troll et la discussion n’a plus rien à voir avec l’article. Un peu comme une bande de bourricots qui, en file indienne, se jettent un à un dans l’eau quand celui de tête y tombe par accident. Ils se noient tous jusqu’au dernier. Capture d’écran 2014-06-26 à 17.28.09

 Ce qui nous amène au dernier :
N° 10 Le point Godwin, vous le connaissez certainement. Petite explication: La loi de Godwin dit que plus une discussion s’allonge sur internet, plus la probabilité que la Seconde guerre mondiale, les nazis, les camps de concentration soient évoqués est forte. Quand cela arrive, on dit que la discussion a atteint le point Godwin, et on considère qu’il est inutile de la poursuivre. Le « point » Godwin est juste le point à ne pas dépasser… Aujourd’hui, les débats tournent sur la Toile. Je vous laisse trouver les points Godwin de notre génération…

Seulement, si tous ceux qu’on a décrit plus haut sont un échantillon représentatif de l’humanité, ne trouvez-vous pas qu’il y a de quoi à s’inquiéter pour l’avenir du monde ? Vous aussi vous arrive t-il de commenter les articles sur Internet ? Vous arrive t-il d’atteindre le point Godwin dans les discussions sur le web ?

3 réflexions au sujet de « Top 10 des commentateurs d’articles sur internet »

  1. serge

    Tu as oublié les poétes, exemple: « saurez s’en est mordu les doigts », ceux qui adorent les jeux de mots … je les adore moi

    Répondre
  2. Ping : Entre l’Africain et son homme politique c’est du Grey Anatomy - Echos de Centrafrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *