Diaspora Centrafricaine : On ne veut pas de vous au pays…

Je grimpais hier dans un taxi pour me rendre à la radio sans trop me soucier des gens qui étaient à l’intérieur :

Le chauffeur, un trentenaire au crane rasé, rondouillard avec des yeux pétillants, une jeune femme les yeux cachés derrières des lunettes fumées, et à côté de moi à l’arrière du taxi un jeune homme bien sapé à l’allure de playboy. Apres que je sois monté et à peine que le chauffeur eut redémarré que ce dernier s’exclama : En tout cas, s’il ne tenait qu’à moi ces « je reviens » là, on les accepte plus au pays…Je tentais encore de comprendre ce trait d’esprit lorsque le « playboy » ajoutait : Je te dis, qu’est ce que ceux là peuvent même nous apporter de bien, si ce n’est encore qu’une autre invention pour avoir leur part du gâteau. Fini kodé fini kodé tchurrrr !!!!

C’est là que j’ai fait le rapprochement entre cette conversation et le lancement du mouvement FINI KODE. Je traduis presque mot à mot, «nouvelles manières de faire ». C’est un nouveau mouvement de la société civilecrée par les centrafricains de la diaspora. Ce mouvement vient de publier un manifeste qui dresse un sévère état des lieux de la situation sociopolitique du pays et demande en même temps l’adhésion de tous les centrafricains à ses idées.

Le jeune homme se plaignait du fait qu’il suffit d’etre « je reviens » c’est comme cela qu’on appelle les compatriotes qui reviennent de l’extérieur, de l’Occident en général et de la France en particulier) avec un faux diplôme ou même sans diplôme pour être préféré à quelqu’un qui a fini ses études à l’université de Bangui. C’est de sa bouche que j’appris qu’un compatriote qui était fox (élément de société de gardiennage) en France, a été nommé Ministre à son retour à Bangui. Intarissable le jeune homme qui semblait maitriser le sujet mieux que les autres ajoutait que « ces pauvres je reviens » souffrent longtemps là-bas en faisant des sots boulots et quand ils viennent ici en vacance c’est pour arracher nos copines et détruire nos foyers »…Pour la jeune femme, ce sont tous des menteurs qui quand ils veulent une nana dans leur lit lui promettent mariage, voyage monts et merveilles mais dès qu’ils remontent dans l’avion ils l’oublient…Une victime ?

Je suis rentré malgré moi dans la conversation dans un souci d’équité. J’ai d’abord voulu savoir ce qu’ils reprochent au mouvement Fini kodé…Pfft ! Tout ce qu’ils dénoncent on le savait déjà, tous les opposants le disent, ce sont des discours politiques. Ce qu’on veut nous c’est des initiatives pour créer des sociétés, des emplois. Tous ces expatriés qu’est ce qu’ils ont fait pour le pays ? Euh…N’avez-vous pas de parents en Occident ? Tentais-je, là  encore j’ai du m’entendre dire que ce sont des radins, ils te disent qu’ils ont des choses à t’envoyer mais qu’il y’a personne pour amener, sauf que tout ce qu’ils promettent est tout le temps renvoyé aux calendes grecques. Enfin j’ai posé la question de savoir si eux-mêmes avaient la possibilité de partir en Occident, refuseraient-ils ? Bien sur que non, m’a répondu tout le monde. Et si vous étiez là bas, feriez-vous ce que vous dénoncez ici ? Naturellement non, répondent ils. Ce qui veut dire concluais je avant de descendre qu’il y’a des exceptions à tout, et qu’il ne faut pas à partir de quelques éléments juger tout un ensemble. C’est comme si à partir du Président Bozizé on affirmait que tous les centrafricains sont Généraux d’armées, pasteur, Député et président de la République…

12 réflexions au sujet de « Diaspora Centrafricaine : On ne veut pas de vous au pays… »

  1. Ping : Mondoblog | Blog | Diaspora Centrafricaine : On ne veut pas de vous au pays…

  2. houlbomi

    hein!quelle histoire? d une part ca fait rire,mais je crois que c est la triste réalité que tu viens de relater dans cet article.Car certaines personnes qui sortent de chez nous,pour aller entre guillemets en France,se croient supérieure à ceux qui y sont restés,or c esr faut.je pourrais meme dis que un cultivateur de chez nous vit mieux qu eux,car la vie en Europe n est pas toujours ce que l on croit.quant bien meme nous vivons dans notre pauvreté,je crois que nous vivons mieux que ceux de l Europe qui ont tout,mais qui vies malheureux.c est ce que les gens ignorent encore chez nous, »l Europe n est pas un paradis comme prétendent certaines ».Meme moi,une fois que je serai au bled,on me dit de retourner vivre en Europe je vais précipiter à dire non,avec un grand « N ».Car il y a rien à faire ici,vaut mieux aller aider ma maman dans son champs de manioc et la joie que j aurai sera une de meilleure chose que l on veut dans sa vie,car l Europe c est trop triste.

    Répondre
  3. Douzima

    Trop marrant est vraie vérité, Les Centros vivant sur place ont leur mots a dire et quand ils parlent ils disent la vérité .
    Combien n’ont fait que simuler des projets avec des arrières pensées politique? Ils sont tous sur place on les connait tous, mais il ne faut pas perdre espoir il ya aussi une certaine catégorie qui ne reflissent pas comme tous les Un jour Dieu voudra nous seront là, allez bon courage!!!!!

    Répondre
  4. balebanda yassemalet

    je comprends ps pr vous dites sa peut importe les centros qui sont en europe ya pas de différence entre ceux qui son au bled,on souffres au tant que vous et en france on est des étrangers. la france n est pas un paradis bref!!! mais moi aussi j en ai marre de la france c est mieux de vivre cz soit que a l étranger merci et bon courage a tous…

    Répondre
  5. kossen

    mon frere j’ai decouvert ton blog aujourd’hui par un ami belge mais alors merci tu as tout dis. Diaspora ils ont fait quoi de bien ou de concret depuis a part de la musique de temps en temps.toute les facon les je reviens a part les mensonges avec leurs costumes brillants ou leurs tallons pointus et les les mensonges ils revient avec rien ces je reviens ah! des voitures qu’ils viennent vendre et reparte parfois sans rien .

    Répondre
  6. méthode

    j’ai lu avec beaucoup d’attention, cette petite histoire qui me laisse dans un souci que seul celui qui l’a vécu pourrait la comprendre. Ces compatriotes Centrafricains qui n’ont pas eu cette possibilité de vivre en France ont tout a fait raison de réagir de la sorte.mettons-nous à leur place. j’ai vécu cette histoire, mais d’une autre manière quand je passais mes vacances l’an dernier à Bangui.Arrêtons avec cette histoire de « DIASPORA » qui ne fait qu’empirer notre situation. je pense que ce qu’on a à donner à ceux qui sont restés au pays, c’est des conseils objectifs et sincères sur notre situation en France.Il ne s’agit pas de se faire beau pour être aimé des siens et par les siens. ils ne nous demandent rien que leur affections qu’ils nous donnent.Diaspora,qu’est ce que cela veut dire au sens propre du terme si ce n’est qu’une mauvaise connotation que ce mot subi en semant la zizanie et la discorde entre le peuple Africain de FRANCE ET CELUI QUI VIE SA VIE PAISIBLE EN AFRIQUE. MES FRERES, ARRETONS DE LEUR DONNER DE LA PEINE EN PLUS DE CE QU ILS ONT DEJA; MERCI

    Répondre
  7. Helmut

    Bonjour
    J’ai découvert le blog suite a la lecture du billet sur la journée du rire (Bel article et Très beau boulot pour tout le blog)
    J’ai lu les différentes remarques des autres et je pense, contrairement à la plupart des intervenants, que la DIASPORA est une bonne idée. La motivation des membres de cette structure n’est pas d’arriver pour « Piquer les copines des autres et montrer qu’ils sont les plus beaux et les plus intélligents ».
    Ils veulent apporter ce qu’ils sont et ce qu’ils ont (Temps, Compétence et ldées) à leur pays, à leurs frères.
    D’accord, en l’état actuel des choses, les conseils et les promesses faites n’ont pas d’impact car l’attente du public qu’ils veulent aider est autres. Mais est ce que pour autant une bonne initiative comme celle là doit être dénigrer?
    On ne peut pas, comme le monsieur du taxi, attendre des autres de faire à notre place. ils peuvent nous aider mais pas tout faire pour nous.
    S’ils savent que les « je reviens » souffrent en France et vivent moins bien qu’eux, pour quelles raisons ils s’attendent encore à recevoir des expatriés de quoi sortir la tête de l’eau?
    Je propose à chacun de nous de bien se dire qu’un rapport Gagnant – Gagnant existe dans les rapports humains et qu’il faut tout faire pour en tirer ensemble un bon profit.
    Merci

    Répondre
  8. méthode

    BONJOUR
    les remarques qui sont faites ici ne prouvent pas à dénigrer nos compatriotes qui œuvres avec bonnes fois la volonté de faire sortir notre pays du gouffre. intéressons nous d’abord à la réalité du terrain et réagissons plus tard. ne nous focalisons pas dans des jugements hâtives

    Répondre
  9. missana

    Je suis d’accord sur le fond beaucoup reviennent avec rien et souvent aux frais même de leurs parents qui sont sur place, ils en mettent plein la vue à tout le monde alors qu’en France, ON SE CONNAIT LES GARS, vous êtes effectivement ou agent de sécurité ou bagagiste. Au lieu d’être honnête avec les frères qui sont au pays vous leur remixez votre laide réalité!! Moi j’ai vécu en France pendant dix ans, là bas les centros sont les mêmes loosers qu’on trouve ici, c’est des alcoolos, des coureurs de jupons, des rmistes, des gars qui vivent aux frais de leurs femmes, sans penser au lendemain, c’est des rigolos quoi!!

    Mais je sais aussi que même s’ils sont peu qu’il y a des battants qui mettent malheureusement à la disposition de l’occident leur potentiel et leur intelligence. C’est dommage!

    Répondre
  10. YOUSSOUFA

    Oui, le principe des Centrafricains, seuls eux connaissent la politique des KALACHNIKOV.
    Front pour le salut, Front pour la destruction, Front pour la zizanie, A2R, A20R, ………………………. Front pour la reconstruction bla bla bla bla …….
    Si tout le peuple centrafricain se met à créer les fronts sur des fronts sans desseins objectifs, nous nous posons la question quel front gouvernera quel front ? Et quelles seront les suites et ou conséquences directes.
    Revenez au pays pour créer des fronts qui peuvent aider la population aulieu de se cacher dans des tanières dans les pays des autres pour créer la zizanie et des mouvements de destruction de la RCA.
    Tout est signés à Paris, Paris c’est votre pays ??? Laisser nous avec vos histoires de DIAPORA, vous ne sentez l’impact de cette rébellion insensée et sans but alors contentez-vous de vos semoules.
    Les ennemis de Centrafrique sont les Centrafricains.
    Le pays va mal depuis la nuit des temps ou des présidents se sont succédé sur ce pays pauvre très pauvre à éternel recommencement, qui se dit Centrafricain de souche connait bien cette histoire. Alors personne ne peut indexer personne si nous même peuple de Centrafrique digne du nom de Centrafricain, pour résoudre nos différents, nous préférons les AK comme si monsieur Kalachnikov était né en Centrafrique pour que son produit intéresse trop les Centrafricains. Nous même sommes en train de sombrer la RCA du mal en pire en faisant une guerre ou ces insensés pilleurs de Djadjawites et Toroboros qui ne sont pas des Centrafricains se trompent d’adversaire en coulant le sang innocent de nos frères dans les provinces. Est-ce BOZIZE qu’ils ont mis sur leurs lignes de mire ?
    Personne ne peut se glorifier de la force de ses armes. Ainsi parle L’Eternel.

    YOUSSOUFA

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *