Archives par étiquette : reseaux sociaux

Top 10 des comportements à bannir sur les réseaux sociaux pour préserver son e-réputation

La nouvelle a été accueillie avec beaucoup d’enthousiasme par beaucoup d’internautes habitants l’espace européen. Depuis le 13 mai, le géant Google se plie aux exigences de la loi européenne sur le droit à l’oubli des internautes qui en formulent la demande. Sauf que ceux-ci doivent vite déchanter en prenant connaissance de la procédure pour l’obtention de la suppression des informations les concernant.
La faisabilité est plus compliquée qu’on ne le croit. Il faut commencer par remplir une fiche avec son nom et autres informations personnelles. En gros, pour effacer une information compromettante on donne d’autres informations personnelles et on se tape en même temps une démarche administrative. Comme dans la vraie vie. Eh oui, qui vous a dit que le web c’est que du virtuel ?

Notez aussi qu’un moteur de recherche, c’est juste un « portail » vers la source de données.
Supprimer l’accès depuis le moteur de recherche ne supprimera pas du tout les données en elles-mêmes. Elles seront toujours là.
Alors pour ne pas être obligé de remplir une fiche Facebook, Twitter ou Instagram quand la justice européenne obtiendra de ces firmes de la Silicon Valley votre droit à l’oubli, voici un top 10 de petites règles de bienséance à s’imposer sur les réseaux sociaux comme dans la vraie société, entre bonnes gens. Continuer la lecture

Medias traditionnels et nouveaux médias : Faut-il envisager le journalisme autrement? Rencontres 4M Montpellier

Trois jours durant Montpellier était la capitale mondiale de l’information. Cette ville a réunit du 12 au 14 juin 2013, journalistes et citoyens journalistes venus des quatre coins de la planète. Montpellier peut se vanter d’avoir été le théâtre de débats passionnants entre les gens qui relatent les faits et ceux qui écrivent l’autre l’histoire. La toute petite histoire, celle qui ne fait pas la une de l’actualité, qu’on ne regarde pas aux infos de 20h. En tout cas, pas celle dont se satisfont les téléspectateurs assis au chaud dans leur salon.

Les rencontres 4M de Montpellier ont soulevé des questions essentielles à l’heure ou le métier de l’information avec l’avènement de l’internet et des réseaux sociaux connait un bouleversement fondamental.

Donner l’information est-il l’apanage des journalistes ? Peut-on faire confiance à une information donnée par un simple citoyen qui n’a pas appris la déontologie et l’éthique journalistique ? Le métier du journaliste est-il en danger si tous les citoyens se mettent à donner de l’information via les réseaux sociaux ? Quel avenir pour les médias traditionnels ?

Je me souviens de cette remarque de Philippe Couve qui m’a décroché un sourire : « Que les journalistes se rassurent, j’ai croisé plusieurs blogueurs, aucun d’eux n’a l’intention de vous prendre votre boulot. En général les blogueurs sont des gens qui ont déjà un métier. Ce sont parfois des médecins, artistes, cuisiniers etc. »

Nous assistons aujourd’hui au bouleversement d’un ordre établi et personne ne sait jusqu’où cela ira. Je parle ici de l’information verticale. Les rédactions savent à présent que cette dictature qui leur permettait dans le passé de hiérarchiser les informations à leur guise et de passer sur leurs ondes uniquement ce qu’ils jugent important est révolu. Que cette aliénation, cette manipulation à grande échelle dont je parlais dans Couleurs tropicales et qui veut que cela soit les politiques et les médias qui décident vers quel coté on doit orienter nos regards.  (Et il faut être dans le secret des dieux pour savoir pourquoi aujourd’hui on allume les projecteurs sur tel pays ou tel événement alors qu’aux quatre coins de la planète il se passe des choses préoccupantes dont personne ne parle.) Continuer la lecture