Lettre à celui qui m’a promis la mort…

Cher compatriote bonjour,

Si vous aviez eu le courage de venir me faire toutes ces remontrances de vive voix en face (vu que vous savez presque  tout sur moi), je vous assure que j’ai du répondant. Et donc calmement je vous aurais expliqué que vous vous trompez largement sur mon compte.

Vous auriez peut-être compris qu’en réalité je n’ai pas d’intelligence dans la diaspora qui me coache. Que je ne suis soudoyé par aucun déstabilisateur, que je n’ai pas de coloration politique et que je ne suis contre personne ni contre le régime comme vous le soutenez mordicus.

La vérité c’est que je veux juste être un peintre de ma société, en bon témoin je relate juste les choses qui s’y passent. Des choses que vous pouvez contester vu que je ne censure jamais les commentaires de ce genre. Je parle de notre quotidien à tous, je fais l’écho du Centrafrique, l’autre RCA cachée aux yeux du monde.

C’est simple si j’ai dit un mensonge dans l’un ou l’autre de mes articles, vous n’avez qu’à me démentir…En tout cas plaire aux gens de votre acabit est le cadet de mes soucis. En faisant ce que je fais, je sais à quoi je m’expose je l’ai toujours su, et si après vos coups de fil j’ai marqué une pause ce n’était pas parceque j’ai eu peur des menaces que vous avez proféré.

J’ai juste pris le temps de chercher parmi mes contacts facebook (parceque c’est de là que tout est parti) j’ai cherché et je connais à présent une partie des gens à qui j’ai affaire.

Puisque pendant vos deux coups de fil, vous ne m’avez pas laissé le temps de placer un mot je veux juste que vous sachiez que ma conscience ne me reproche rien. Sachez aussi que j’ai décidé de continuer à faire ce que je fais. Je n’obéis pas aux ordres d’un quidam qui masque son numéro pour m’interdire de bloguer parce que cela l’énerve. Vos petites colères je m’en contrebalance éperdument, le chantage ne marche pas avec moi.

Cordialement.

PS : N’appelez plus sur mon numéro

14 réflexions au sujet de « Lettre à celui qui m’a promis la mort… »

  1. HOULBOMI

    Mon frère c est ça la démocratie en Afrique! le fait que tu dis la vérité à la population cela les traverse le coeur comme un couteaux dans une plaie.Alors je t encourage à faire mieux qu avant car la vérité est le triomphe du peuple,Meme si cela te couterait la vie,on sait que tu le fais pour la liberation d un peuple ignorant qui vit dans une obscurité totale,en train de se faire manupuler par les personnes que eux meme ont élu pour leur protection.Tant que nous ne connaissons pas la honte,l Afrique ne va jamais se developper,et qui dit démocratie,dit vérité et libre expression.Ils n ont qu à te menacer mort;qui sait si ca sera eux meme qui vont quitter ce monde avant toi,car le livre de ta vie n est pas dans leur main.

    Répondre
  2. Ping : Mondoblog | Blog | Lettre à celui qui m’a promis la mort…

  3. @legeekdusudAssani

    Les vrais hommes se battent par les idées, mais n’éteignent pas ceux qui les irritent. Pour moi c’est débile d’en vouloir à un pauvre citoyen qui sait joué son rôle. Interpeller l’opinion sur les dérives des dirigeants et celui du peuple. Je pense que ce problème n’est pas seulement africain, car il en est ainsi partout ailleurs. Chacun de nous doit suivre sa voix et essayer du mieux qu’il peut d’apporter sa contribution à la bonne cause. Seuls les lâches se cachent derrière un téléphone pour menacer de mort? Pour nous blogueur, il est important de rester neutre et peindre au mieux que nous pourrons (si on ne nous tue pas) nos environnements respectifs. Bon courage à toi.

    Répondre
  4. Abdoulaye Bah

    Au sud du Sahara aussi, bloguer devient une activité périlleuse comme c’était le cas au nord (Tunisie, Egypte et Libye). Donc, blogueurs de toute l’Afrique cela veut dire que vous commencez à devenir une menace pour ceux que l’usage que vous faites de votre liberté d’expression dérangent. ils ne dorment plus tranquilles. Continuez coute que coute à décrire et dénoncer dans le respect de la loi et en veillant à votre sécurité.

    Répondre
  5. Landry

    Personne ne détient le monopole de la violence, ni le titre foncier d’un pays. Nous avons opté pour la démocratie dans notre pays, ceci signifie, liberté d’idée, liberté de parole, liberté de point de vue, promotion des débats d’idées.
    Afin de parfaire nos soit disant « réalisation », il faut des critiques, des remarques pour pouvoir avancer sainement.
    L’arme du plus faible est la menace. Car le faible est toujours vide dans sa tête et rempli du fanatisme aveugle.
    Nous t’encourageons à poursuivre dans tes oeuvres, cela nous permet, à nous qui sommes ignorants de connaitre la vérité.
    Qui se sent morveux se mouche…

    Répondre
  6. blogueurCentroBlogmandebangos Auteur de l’article

    Le geek du sud, Abdoulaye merci de votre solidarité. Le nombre croissant de gens qui s’inscrivent sur les réseaux sociaux dans nos pays explique la peur de ceux qui estiment qu’on est entrain de leur faire de la mauvaise publicité. Je suis parfaitement conscient de mon rôle qui est celui d’informer et je m’en tiens à cela. Je m’efforce d’être neutre et de donner des informations vérifiées. pour le reste, y’a une pratique courante dans mon pays qu’on appelle B2, des gens qui se font de l’argent en jouant les agents de renseignements. On fait avec..Ma chère Marie je te remercie, le livre de ma vie n’est entre les mains de personne mais de Dieu

    Répondre
  7. Charles LebonCharles Lebon

    Salut mon frère!

    Courage et persévérance, telles sont les maîtres mots que je peux te dire! Et j’ajoute: Que rien ne te trouble!

    Toi même, tu as déjà tout dit: « La vérité c’est que je veux juste être un peintre de ma société…En tout cas plaire aux gens de votre acabit est le cadet de mes soucis. »

    Bien de choses à toi!

    Répondre
  8. john

    salut ferre comment va tu?ton courage ta force ta foi et ta persévérance doivent toujours te guidé.tu ne doit avoir peur de qui que ce soit parce que tu n’a rien fait de mal.ceux qui te menacent ne peuvent rien te faire.bon couage

    Répondre
  9. Ping : جمهوريّة وسط أفريقيا : “رسالة إلى من يهدّدني بالموت” · Global Voices الأصوات العالمية

  10. Dieu-Merci Lazare

    Mon frère,
    Beaucoup de courage car tu es sur la bonne voie. Bats-toi pour tes idées, n’en déplaise à ceux qui pensent donner la mort alors qu’ils ne sont aussi que le commun des mortels.
    Encouragements.

    Répondre
  11. Ping : Central African Republic: ‘Letter to the Person Sending Me Death Threats’ » Global Activist Network

  12. Ping : Mondoblog en 2011, mes pépites – Chroniques d'une cité bien dans son monde - Le Blog de René Jackson >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *