Archives par étiquette : Occident

L’Afrique face à Ebola : les vérités qui blessent

De Guinée-Conakry au Liberia, du Ghana à la Sierra Leone, l’Afrique est mise à mal par la fièvre hémorragique Ebola. Au total, 3091 personnes sont déjà mortes en Afrique sur près de 7.000 contaminés et l’Organisation mondiale de la santé estime qu’environ 20 000 personnes seront contaminées d’ici le mois de novembre.

« Ebola n’est plus une épidémie, mais une crise humanitaire majeure qui va durer » affirme le chercheur belge Peter Piot codécouvreur du virus depuis l’année 1976. Pourquoi trois décennies plus tard le monde est toujours impuissant face au virus d’Ebola ? Quel est le plan de riposte du continent africain vis-à-vis de l’épidémie ?

La réponse internationale

Il n’existe aujourd’hui aucun vaccin préventif encore moins un remède à titre curatif contre le virus de la fièvre hémorragique Ebola. Or la faisabilité n’est pas impossible, il faut juste y mettre la volonté et les moyens. Des recherches ont été menées pour aboutir à des traitements expérimentaux, cependant aucun de ces remèdes n’est passé la phase clinique qui il faut le reconnaître est très coûteuse. Continuer la lecture

Diaspora Centrafricaine : On ne veut pas de vous au pays…

Je grimpais hier dans un taxi pour me rendre à la radio sans trop me soucier des gens qui étaient à l’intérieur :

Le chauffeur, un trentenaire au crane rasé, rondouillard avec des yeux pétillants, une jeune femme les yeux cachés derrières des lunettes fumées, et à côté de moi à l’arrière du taxi un jeune homme bien sapé à l’allure de playboy. Apres que je sois monté et à peine que le chauffeur eut redémarré que ce dernier s’exclama : En tout cas, s’il ne tenait qu’à moi ces « je reviens » là, on les accepte plus au pays…Je tentais encore de comprendre ce trait d’esprit lorsque le « playboy » ajoutait : Je te dis, qu’est ce que ceux là peuvent même nous apporter de bien, si ce n’est encore qu’une autre invention pour avoir leur part du gâteau. Fini kodé fini kodé tchurrrr !!!!

C’est là que j’ai fait le rapprochement entre cette conversation et le lancement du mouvement FINI KODE. Je traduis presque mot à mot, «nouvelles manières de faire ». C’est un nouveau mouvement de la société civilecrée par les centrafricains de la diaspora. Ce mouvement vient de publier un manifeste qui dresse un sévère état des lieux de la situation sociopolitique du pays et demande en même temps l’adhésion de tous les centrafricains à ses idées. Continuer la lecture