Archives par étiquette : impunité

S.O.S : On extermine les centrafricains !

30 avril 2013 à Bangui: Le Ministre de la Justice Arsene Sendé a instruit le procureur Général de la cour d’Appel de Bangui d’ouvrir une procédure judiciaire sur les crimes et autres exactions commis sous le régime de l’ancien Président François Bozize… La fin de l’impunité en Centrafrique ? Faux ! Les centrafricains ne sont pas sortis de l’auberge.

Depuis le changement du 24 Mars 2013, il ne se passe pas un jour sans qu’une personne ne soit tuée en Centrafrique. Cependant, en dehors de la mise en garde de la Procureure générale de la Cour Pénale Internationale, ces exactions ne semblent préoccuper aucune juridiction tant nationale qu’internationale.

Dans le meilleur des cas, les nouvelles autorités de Centrafrique daignent donner une version officielle des faits dont tout le monde se contente. Ils cautionnent tous la mort d’innocents centrafricains. Un silence complice encourage les exactions et l’impunité augmente la frustration des victimes. Je vous fais juste le récit de quelques faits pour illustrer ces propos :

J’animais à l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse 2013 une émission avec de jeunes journalistes centrafricains sur le thème « Parler sans crainte… » Continuer la lecture

Affaire Ferdinand Samba, les magistrats donneront-ils raison à François Bozize?

Le parquet de Bangui a requis un an d’emprisonnement ferme contre Ferdinand SAMBA, directeur de publication du journal « Le Démocrate ». Le procureur a également demandé la fermeture pure et simple de son organe de presse. Ferdinand Samba est accusé de diffamations à l’endroit du Ministre d’état aux finances et cousin du chef de l’Etat Sylvain Doutingai. Placé sous mandat de dépôt à la prison centrale de Ngaragba, le verdict de son procès est prévu pour le 26 janvier prochain.
Voila qui illustre parfaitement les propos du Président de la République dans son adresse à la nation à l’occasion de la fête du nouvel-an. Propos qui désignent sans aucune forme de procès les magistrats comme étant la cause de l’impunité que tout le monde reproche à son régime. L’homme du 15 Mars affirme qu’il punit et même sévèrement sauf que les magistrats et leurs acolytes s’arrangent à libérer les coupables qui viennent pavaner devant les victimes, et cela ce n’est pas de sa faute. Le Président se dédouane de tous les maux qui minent la société centrafricaine les mettant sur le compte des magistrats : Les détournements de deniers public, les meurtres et exactions de tous genre sur la population civile qui sont restés impunis sont donc le fait des magistrats.
Voyez plutôt: Pour montrer l’exemple le chef de l’Etat n’avait-il pas ordonné que la maison d’un pasteur soit incendiée pour rendre la pareille à ce dernier dans une affaire qui l’opposait à un autre Pasteur Touangai pour la direction de l’église de Kina ? Continuer la lecture