La vraie histoire de la « Convivialité » made in Mondoblogyaounde.org

Dimanche dernier, c’est mon téléphone qui me tira des bras de Morphée. Allô ? J’entends Gérard qui  demande s’il m’a réveillé.

– non t’inquiète ça va.

-T’es bien rentré hier ?

– Mouais !!!  Marmottais-je

Non mais tu te rends compte ? Enchainait Gérard. On était 5 autour de la table et 5 nationalités différentes mais quelle convivialité ?

Pfffffttt !!!

-Quoi, t’as pas aimé la soirée d’hier?

-Si si, j’ai aucun problème avec la soirée d’hier, mais avec  le mot  « Convivialité »  …Nous en avons fait un jargon ésotérique réservé aux seuls initiés d’un groupe de mondoblogueurs…déjà j’en connais un ou deux qui la ramènent tout le temps alors, t’écouter un non initié me le cracher dans les oreilles tôt le matin comme ça, me met dans tous mes états…Et puis bof ! C’est là que je me suis dit, pourquoi  ne pas vous la raconter  la véritable et fameuse histoire de la Mondoconvivialité ?

Écoutez  donc:

Tout a commencé un soir d’Avril 2011 à Yaoundé, lors d’une petite sortie entre mecs. On va l’appeler Claude, c’est lui qui posa cette question : Un instant les gars, alors parmi vous tous là personne n’aura la petite blanche ? Vous n’êtes tout de même pas une bande de dégonflés…

Bah non, répond le groupe en chœur…

Toi Johnny, t’es le plus proche d’elle, tu t’en charge ou tu laisse un plus courageux le faire ?

Beuh…J’ai pensé que pour euh…maintenir la convivialité dans le groupe il ne fallait pas…

Laisse tes histoires de convivialité là, tu le fais ou pas ? Je peux même te donner les armes qu’il faut pour y arriver si tu sais pas t’y prendre…

Ok, bon je vais le faire,

T’es sûr ?

-Vous inquiétez pas, faites moi confiance, j’ai même pas besoin de coaching.

Convivialité, ça a fait rire tout le monde sur le coup, mais après il fallait assumer voire assurer, tenez par exemple :

Hey monsieur Convivialité ça avance ou pas ? Si tu veux juste tourner autour du pot laisse nous foncer.

Finalement j’ai pris l’avion sans avoir accompli la mission, je garde juste de bons souvenirs d’une amie avec laquelle en cinq jours j’ai pu participer à une messe, visité un musé, fait du shopping au marché Mokolo de Yaoundé, partagé des barres de chocolat. Une amie qui prenait ses jambes à son cou lorsque je débarquais avec une araignée morte.  Et voilà tout !!!

Moralité de l’histoire: Au-delà des fleuves et monts qui bordent nos horizons y’a tellement de choses et de gens super intéressantes qu’on aimerait rencontrer et découvrir. Le monde est peuplé de gens qu’on a rencontré et  perdu de vue le long de la vie. Chaque personne est unique comme hier soir. Gerrard est français il est représentant d’une ONG anglaise qui travaille dans la protection des enfants en Centrafrique, Ginette est burundaise elle travaille aussi pour une ONG basée dans la ville de Bria en centrafrique. Hamadou est Mauritanien il travaille avec les victimes de conflits armées et Karl  un étudiant camerounais qui vit en RCA . Je les ai tous rencontré grâce à Gérard. J’étais tellement bourré hier soir que je n’ai pris les coordonnées de personne, je sais juste que Hamadou déteste Mamadou Tandja, que Karl en veut à Paul Biya pour quelle raison je ne sais plus, que Ginette aime bien ce pays dont je ne vois que les mauvais côtés. Un an plutôt j’ai côtoyé Trois camerounais, deux Congolais, deux français dont un d’origine libanaise, deux Togolais, un Mauritanien et nos rapports étaient très convivial looooollll !!!  Avec cette histoire vous faites désormais partie de la secte des  mondoconvivialités. Et donc vous pouvez la raconter le soir à côté du feu en l’assaisonnant à votre manière.

PS : Surtout evitez ce genre de challenge, ça tue la convivialité

2 réflexions au sujet de « La vraie histoire de la « Convivialité » made in Mondoblogyaounde.org »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *