Ces choses ne sont possibles qu’en RCA qui vient de battre un nouveau record…

Le ridicule ne tue pas, surtout pas en Centrafrique…Un pays unique en son genre où le jamais vu, le jamais vécu, « l’inarrivable » dans un pays normal est le lot des habitants. Ce qui est particulier chez le centrafricain c’est le caractère comique de ses malheurs, une façon de dédramatiser la misère.  Il s’y produit des scenarios tragicomiques qui hésitent entre les films d’horreurs et la jungle de Tarzan. J’exagère ? Voyez plutôt :

A l’heure où tous les dirigeants des pays riches se serrent la ceinture pour tenter de résoudre la crise économique à laquelle leurs pays sont confrontés. L’exemple qui interpelle étant celui du Président François Hollande de la France qui décide de réduire son salaire ainsi que celui de tout son gouvernement, en Centrafrique voici le tableau :

Oyé, bravo, mince, Regardez !!! Quand j’ai accouru comme tout le monde pour voir ce qui se passait qu’est ce que j’ai découvert ? Une Limousine blanche…Ce n’était qu’une Limousine dans laquelle un membre du gouvernement paradait, cranait à la manière des stars hollywoodiennes le visage voilé par des verres fumé. Les gens étaient épatés, stupéfaits, impressionnés parce que c’était la première fois de leur misérable vie de voir une Limousine en vrai. Heureusement que pour le plus grand plaisir de tous ces contemplateurs depuis l’événement du 15 Mars 2003 qui a porté au pouvoir le General François Bozize Yangouvonda, les nouveaux riches comme les surnomment certains compatriotes sont de véritables collectionneurs de voitures de luxe. Au point de se demander s’ils ont une compétition de qui ramènerait  la plus belle caisse au bled ? On a eu droit à une réplique Rolls Royce Phantom et une 4×4 Ford tunné à l’américaine que roule un pote du locataire du palais de la Renaissance, quelques petits modèles de hummer etc.  Sauf que…tout le monde sait qu’il n’y’a plus de route à Bangui, sans parler des ponts écroulés. Il faut avoir l’égo surdimensionné pour s’offrir ces genres de gros cylindrés dans un pays où les ornières, les trous béants sur la chaussée et ponts écroulés sont les premières attractions des touristes.

Le 13 Juin 2012 l’équipe nationale de football de Centrafrique a dû « mettre en gage » un membre de son staff dirigeant à Addis Abéba n’ayant pas pu payer les services de l’hôtel où la délégation centrafricaine avait logé. Ce centrafricain a passé quelques jours de plus en Ethiopie contre sa volonté le temps de réunir les fonds pour obtenir sa libération. …Bon, y’a pas à bouder vu qu’avant leur départ en Ethiopie la première dame leur a rendu visite et leur a donné…Un million de franc CFA. Faut-il revenir sur la démission du Coach Français des fauves de Bas-Oubangui Gilles Accorsi pour arriérés de salaire et absences de moyen pour travailler, notamment les manques de moyens pour organiser des matches amicaux?

Les centrafricains ont dû supporter deux augmentations successives du prix des hydrocarbures à la pompe en 6 mois : Le 1er Janvier 2012, les prix des hydrocarbures ont connu une hausse de 30 francs CFA à la pompe. Cette hausse a suscité la flambée anarchique des prix des produits de première nécessité sur les marchés centrafricains au détriment du panier de la ménagère. Le savon, l’huile le pain, etc. sont devenues un luxe. Les jérémiades étaient telles que la Ministre du Commerce avait dû prendre un arrêté baissant les prix des produits de première nécessité. Un arrêté boycotté par les commerçants qui ont boudé une décision unilatérale qui n’a pas tenu compte de l’augmentation du chiffre d’affaire, les tracasseries routières, les agents  véreux qui extorquent de l’argent aux commerçants etc. Le 1er Juin 2012, une seconde augmentation est intervenue ; cette fois-ci le pétrole connait une hausse de 30 francs à la pompe alors que l’essence et le gas-oil est majoré de 40 francs CFA. Cependant les salaires n’ont pas bougé d’un iota depuis des décennies. Entre temps tous ces nantis se font acheter l’essence par les contribuables. Très intelligent non ?

Terminons par  le dernier exploit en date : La Republique Centrafricaine est désormais classée parmi les 10 pays les plus dangereux au monde. C’est le classement Global Peace Index (GPI) 2012 réalisé par l’institut de recherche Economics and Peace. Cette information vient d’être rendu publique sur le site web de l’organisation.

Vous voulez vivre un film de Rambo, regardez des BJ75 bondées d’hommes armés jusqu’aux dents rouler à fond la caisseen pleine capitale ? Voir un convoi d’enfant se rendant dans un pays voisin attaqué par des hommes armés,  un pays où une minorité de gens parcequ’ils sont proches des autorités en place ne se refuse aucun plaisir, croupit sous des millions et dans lequel la masse de la population vit en dessous du seuil de la pauvreté avec moins d’un dollar par jour? Venez en RCA et vous vivrez tout ça au quotidien…

4 réflexions au sujet de « Ces choses ne sont possibles qu’en RCA qui vient de battre un nouveau record… »

  1. Octave

    slut Johnny,

    T’as l’intention de faire fuir le pays à tout le monde ou quoi ? (tu présentes les choses de manière tellement cru que ça donne envi de prendre ces jambes à son cout et d’aller le plus loin possible de ce coin maudit). C’est vrai que la RCA reste un pays extraordinaire mais pas seulement dans le sens négatif. Je dirais que c’est un pays d’avenir et que dans un futur proche une révolution verra le jour et toutes les étrangetés auxquelles nous sommes les tristes témoins prendront fin. Rassure toi je confirme toutes les vérités que tu as énoncé. Mais pour moi ces évènements sont le signe d’un renouveau imminent. Et tant qu’il y aura des jeunes comme toi et moi pour dénoncer ces méfaits cela aidera le processus de révolution mais nous avons également le devoir de communiquer l’espoir, l’envi de changer les choses, de se battre à la jeunesse car elle seule à l’énergie indispensable pour atteindre un tel but. Alors Johnny n’oublie que c’est bien de dénoncer les faits mais c’est plus important de redonner espoir et créer l’enthousiasme auprès de la jeunesse et de lui apprendre à lutter pour changer les choses. Félicitation pour le travail énorme que tu fournis auprès de la jeunesse. Que la Providence te donne toujours plus d’énergie, d’inspiration et de sagesse pour rendre tes actions beaucoup plus pertinentes. Amen !

    Répondre
  2. @legeekdusud@legeekdusud

    Le film de Jhonny ne fait que relaté une infime partie de la réalité de Centrafrique. La RCA est un pays unique en son genre par les vécus quotidiens, l’insouciance des leaders (rouler une limousine quand on sait qu’on a pas de route), le laxisme étatique fasse à la défense de la chose publique… Il y a aussi la passivité des forces vives de la nation, la société civile, bref le centro en lui même. Le Centrafricain aime trop la passivité. Dîtes-moi qui a protesté contre la hausse des prix du carburant, si ce n’est que les pauvres conducteurs de taxis et autre moyen de transport en commun? Dîtes moi qui a demandé de voir clair dans les affaires qui se passent entre le chef de l’Etat et son neveu? Je pense qu’à cette vitesse, un renouveau centrafricain n’est pas pour demain. Merci Jhonny de continuer à réanimer la masse étouffée par elle même.

    Répondre
  3. Ping : Ces choses ne sont possibles qu’en Centrafrique… | Mondoblog

  4. roy

    je confirme mais il y a encore pire au train où vont les choses,la prostitution rentre dans les familles les plus honnetes, les parents ferment les yeux sur les relations de leurs filles (parfois leurs garçons) j’ai 82 ans je connais assez bien l’Afrique , j’entretien une correspondance depuis quelques années avec une jeune centrafricaine,diplomée en finance,qui ne vit que grace à la « générosité » d’un ami chez qui elle habite!! combien de temps résistera t’elle à des « propositions » pas tres « catholiques » ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *