SOS la RCA est au bord du gouffre…

Rien ne va plus en Centrafrique, c’est la descente aux enfers à un rythme vertigineux. J’exagère ? Voyez plutôt, dans le seul mois de Juin :

Le médecin-chef de la préfecture sanitaire d’Obo, Francis PANZE et son chauffeur ont été assassinés par la LRA (l’Armée de Resistance du Seigneur de Joseph Koni) alors qu’ils transportaient dans la région des vaccins contre la poliomyélite.

Les rebelles ont intercepté leurs véhicules en pleine forêt. Ils ont tué le médecin et son chauffeur et ont ensuite incendié la voiture qui s’est consumée ainsi que tout son contenu. Tour à tour les médecins, puis les populations de la ville d’Obo ont organisé une marche de protestation contre les exactions de la LRA. L’idée de ces marches est d’interpeller le gouvernement pour qu’il  prenne ses responsabilités en jouant son rôle de garant de la sécurité et de la paix de tous les citoyens. La plupart des fonctionnaires et agents de l’Etat se sentent abandonnés et veulent quitter la zone à cause de l’insécurité.

Les populations du 3e et 5e arrondissement de Bangui ont manifesté contre le manque d’eau courante et d’électricité dans leurs quartiers. Elles ont barricadé les avenues Koudoukou et France et brûlent des pneus en guise de protestation.

Monseigneur Edouard Matos a été kidnappé puis heureusement libéré des mains des éléments de la CPJP (Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix) l’une des rebellions armées qui sévit dans le nord de la RCA et qui a signé la semaine dernière un énième accord de paix avec le gouvernement.

Deux journalistes crouleront encore quelques jours à la prison de Ngaragba en dépit de la loi sur la dépénalisation du délit de presse en Centrafrique:

Le procès de Faustin Bambou, Journaliste  et directeur de publication du Journal « Les collines de l’Oubangui » est renvoyé au 22 juin prochain.  Ce report est dû à une connectivité établie séance tenante, par le Procureur de la République avec le cas Emmanuel Cyrus Sandy du quotidien « Médias+ », poursuivi également par le ministère public pour les accusations de « délit d’incitation à la révolte et à la haine », au sujet de la publication  des articles sur le détournement des fonds destiné à payer les ; militaires et gendarmes retraités qui ont  mis en cause certaines autorités du pays.

Les bouchers et vendeurs de produits frais du marché central crient au secours. Le marché est privé d’électricité depuis huit jours….

Les centrafricains meurent comme des mouches, il leur manque jusqu’au strict nécessaire. L’électricité et l’eau courante sont devenues des denrées rares. SOS !!! Dites à ceux qui vivent dans les forteresses que le pays est au bord du gouffre. Dites aux griots qui chantent urbi et orbi sur tous les toits que tout va bien dans le meilleur des mondes qu’en réalité rien ne va en Centrafrique. C’est un sablier qui s’émiette imperturbablement afin de sonner le tocsin sur l’agonie finale d’une nation….

3 réflexions au sujet de « SOS la RCA est au bord du gouffre… »

  1. Ping : Mondoblog | Blog | SOS la RCA est au bord du gouffre…

  2. ISSA BA AMINA

    No comment.

    Je ne rajoute rien à ce message, je confirme juste qu’effectivement en continuant ainsi nous sommes à la limite de l’implosion sociale: On est privé d’eau pendant des semaines, et de lumière pendant des jours, et de sécurité!!! Les autres s’approprient nos vies, nos terres et nos richesses sous nos yeux! Mais c’est quoi ça mon ami?

    Qu’attendons nous pour faire exploser le système en place véritablement??!?? Je ne prône pas la guerre civile mais à un moment donné il va vraiment falloir imposer que les choses changent, le pays est littéralement endommagé (constats: routes , lignes électriques , réseau d’eau…), nos hôpitaux sentent la mort, nos administrations ne marchent pas, la corruption s’enseignent déjà sur les bancs de l’école…

    « Au secours!!! Suis je centrafricaine? OUI! ALORS JE VOUS EN PRIE SORTEZ MOI DE LA! »

    Répondre
  3. Ping : SOS la RCA est au bord du gouffre… - Mondoblog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.